vendredi 14 novembre 2014

Au chantier de Beez suite


Les chariots du tire-à-terre commencent à glisser pour plonger dans la Meuse

 Mécanisme du treuil
 Le Pareatis a été averti pour se déplacer
 C'est parti

 Ce qui n'empêche pas le trafic.Le CONCORDE , construit à Rumst en 74 est montant 110 x 9,5m. On voit bien la différence avec un petit 39m.
 Flûte, il y a du courant et le nez fout le camp
 Rectification et tout rentre dans l'ordre
 Le Pareatis posés sur les chariots sort du fleuve

 Voilà, prêt pour être rincer
A suivre...

jeudi 13 novembre 2014

Au chantier à Beez

C'est au tour du Pareatis d'aller au chantier pour l'entretien quinquennal.
Arrivé par temps brumeux à Beez. Le bateau attend le feu vert pour se présenter devant les chariots du tir-à-terre
 A couple de l'INCREDULE I: 102 ans


 Dans l'atelier on découpe les tôles pour un grand bateau de tourisme de chez Croisi Europe




 Le voici
 

 Sa future devise forgée sera GIL EANES, un navigateur portugais du XV siècle

 Avec deux hélices - gouvernail type Schottel


 A Suivre




vendredi 31 octobre 2014

Liège, quai Edouard Van Beneden

Vacances de Toussaint. Pour occuper notre petit-fils, une visite à l'Aquarium Dubuisson à Liège s'imposait.
A peine garé, je dois me précipiter sur mon appareil pour prendre ce trématage entre le Selaumi et le Kinevy


 A quai devant le muséum , se trouve amarré ce spits construit à Gand-Langerbrugge. Détails complémentaires sur vagus-vagrant sur mes liens (tapez JAM  3) ou pour le voir en commercial cliquez ici     http://www.vagus-vagrant.fr/forum/viewtopic.php?f=172&t=12103&p=10049844&hilit=JAM#p10057992

L'aquarium mais les requins étaient absents. Dommage

 
Alors pour le plaisir de Papy .
 Le Marisdy , construit en Pologne en 1988  et rallongé aux Pays-Bas ; 2191 T; 110 x 9,5m.
 le Ste Rita ; 635 T; 61 x 6, 6m;

 Les joies de la pêche. Il ne faut pas braver le Mentor construit en 1968 Allemagne; 1433T; 96 x9,5 m.

 Suivi par le  spits Safari
Et le Plongeur  œuvre du sculpteur roumain Idel Ianchelevici près à sauter dans la cale.
 Et celle devant le musée, L'Envol de René Julien, un saute-mouton qui pourrait se terminer dans la Meuse








mardi 14 octobre 2014

Ruée de l'orge vers Herent

C'est un va-et-vient continu de bateaux transportant de l'orge vers la malterie de Herent  sur le canal de Louvain.
Il y a cinq jours j'étais surpris de voir l'Octopus à l'écluse de Kampenhout. Je l'avais vu en septembre dans une darse à Marchienne-au-Pont occupée surtout par des bateaux logements ou à vendre. Je suis heureux de le voir naviguer chargé .

 
Construit à Niel par le chantier De Wachter en 1962; 39 x 5 m.; 386  t.

En consultant MarineTrafic AIS, j'ai pu constater que la navigation était importante sur le canal de Louvain-Dyle, et en identifiant les bateaux, je savais que c'était pour la malterie. Donc je m'attendais à voir le Broomstick ; un Forges de Strasbourg de 1964 ; 39 x 5; 384 T. Arrivé ce matin, sa cale est presque complètement vidée. Un peu plus je le loupais ce nouveau pour moi . La suceuse ne fonctionne plus. Donc c'est une pelleteuse qui fait la besogne (à voir sur la vidéo)http://youtu.be/bn5brqkJG5k

Remarquez la cabine téléscopique de la pelleteuse. Bien facile pour regarder dans la cale
J'avais également vu sur Marine Trafic  et lu sur le blog de mon ami Alain Pascal que le Sunrise avait fait le voyage vers Givet pour charger de l'orge. Je ne l'ai pas raté. Il croise le Fiandre et le Flaumandrum qui sont avalant près de l'écluse de Tildonk

 Sunrise, un campinois construit chez Dewilde à Burcht (Anvers) en 1964 ; 51 x 6,6 m.; 553 T.

Peu avant la malterie, le Sunrise vire dans le bassin pour se présenter en culant


Pour illustrer ce trafic fluvial , regarder ma petite vidéo