vendredi 28 novembre 2014

Retour à Sclayn suite

On reprend la manœuvre et les chariots s'enfoncent un peu plus dans la Meuse 
Cette fois-ci c'est bon  . Un peu de gaz et c’est parti mon kiki
 Petit demi-tour et direction, avalant, Sclayn. On rentre au bercail


Hélas je suis le parcours en voiture. Il faut bien quelqu'un pour reconduire à Beez chercher l'auto. Je me poste sur le pont de Namêche. Mais voilà deux habitués du coin qui déboulent.
  le Makimbo 100 x 10 m.; 2095 T.
 suivi par le Lambada 80 x 9,5m. ; 1653 T.
Sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? Oui, le petit  Pareatis se pointe

 
Je le dis haut et fort : "qu'il est beau".... on a assez sué pour!!!
 
 Je me dépêche pour être à temps au quai de la rue Marche en Pré à  Sclayn
 Tout est placé; amarres, équoirres, passerelle. Heureusement que ce n'est pas toutes les semaines. Mais mon épouse et moi devenons les spécialistes de la rénovation de bateaux : notre Libellule et le Pareatis.













jeudi 27 novembre 2014

Retour à Sclayn

Le chantier de Beez s'éveille . Ce matin le Pareatis sera remis à l'eau


 Le travail a déjà repris
 Le Satanas est là également pour ce refaire une beauté
  Pas assez de lumière pour ditinguer la devise de cet avalant
 Par contre c'est le Salto qui est montant
 C'est le moment c'est l'instant le Pareatis retourne à la flotte
 Brrr! elle est froide
 Les chariots ne sont pas assez descendu dans l'eau , le Pareatis ne flotte pas , il est toujours en appui mais le technicien estime que c'est bon: erreur. Malgré un gros coup de gaz, rien ne bouge
A suivre...

vendredi 14 novembre 2014

Au chantier de Beez suite


Les chariots du tire-à-terre commencent à glisser pour plonger dans la Meuse

 Mécanisme du treuil
 Le Pareatis a été averti pour se déplacer
 C'est parti

 Ce qui n'empêche pas le trafic.Le CONCORDE , construit à Rumst en 74 est montant 110 x 9,5m. On voit bien la différence avec un petit 39m.
 Flûte, il y a du courant et le nez fout le camp
 Rectification et tout rentre dans l'ordre
 Le Pareatis posés sur les chariots sort du fleuve

 Voilà, prêt pour être rincer
A suivre...

jeudi 13 novembre 2014

Au chantier à Beez

C'est au tour du Pareatis d'aller au chantier pour l'entretien quinquennal.
Arrivé par temps brumeux à Beez. Le bateau attend le feu vert pour se présenter devant les chariots du tir-à-terre
 A couple de l'INCREDULE I: 102 ans


 Dans l'atelier on découpe les tôles pour un grand bateau de tourisme de chez Croisi Europe




 Le voici
 

 Sa future devise forgée sera GIL EANES, un navigateur portugais du XV siècle

 Avec deux hélices - gouvernail type Schottel


 A Suivre




vendredi 31 octobre 2014

Liège, quai Edouard Van Beneden

Vacances de Toussaint. Pour occuper notre petit-fils, une visite à l'Aquarium Dubuisson à Liège s'imposait.
A peine garé, je dois me précipiter sur mon appareil pour prendre ce trématage entre le Selaumi et le Kinevy


 A quai devant le muséum , se trouve amarré ce spits construit à Gand-Langerbrugge. Détails complémentaires sur vagus-vagrant sur mes liens (tapez JAM  3) ou pour le voir en commercial cliquez ici     http://www.vagus-vagrant.fr/forum/viewtopic.php?f=172&t=12103&p=10049844&hilit=JAM#p10057992

L'aquarium mais les requins étaient absents. Dommage

 
Alors pour le plaisir de Papy .
 Le Marisdy , construit en Pologne en 1988  et rallongé aux Pays-Bas ; 2191 T; 110 x 9,5m.
 le Ste Rita ; 635 T; 61 x 6, 6m;

 Les joies de la pêche. Il ne faut pas braver le Mentor construit en 1968 Allemagne; 1433T; 96 x9,5 m.

 Suivi par le  spits Safari
Et le Plongeur  œuvre du sculpteur roumain Idel Ianchelevici près à sauter dans la cale.
 Et celle devant le musée, L'Envol de René Julien, un saute-mouton qui pourrait se terminer dans la Meuse