lundi 25 février 2008

Devises américaines

Non je ne vous parlerai pas du cours du dollar ni de l'indice Down Jones ou du Nasdaq mais de quelques devises lues sur l'étrave des automoteurs. La devise est le nom du bateau . Donc je vous livre quelques devises à consonance américaine.
Daytona, construit en 1971 2208 Tonnes dimensions 100x9,5m. sur la Meuse à Sclaynégalement à Sclayn, le Nebraska de 1962 903 T 70x7m.
Pour les fanas de Rock, Elvis de 1949 378T 39x5m. et Graceland de 1960 382 T 39x5m.sur le canal de Louvain Dyle à HerentYukon city de 1936 351T 39x5m. à Herent aussiVenu d'Hawaï, Mauna Kea de 1952 1033 T 67x 8,25m. à l'écluse d'Andenne Seilles Oklahoma de 1964 1341 T 85x 8m. sur le canal de Charleroi- Bruxelles à Seneffe

samedi 23 février 2008

Retour à Bellecourt au SNEF

Les travaux de ré aménagement des berges et des quais dans la branche de Bellecourt à la Marlette-Seneffe sont terminés. Une nouvelle capitainerie "écologique", l'installation de bornes électriques et de points d'eau ont été réalisé pour le SNEF yachting club http://www.snef.be/
Entrée du port de plaisance sur le canal de Charleroi-BruxellesLa nouvelle capitainerie.
La branche avant les travaux . Pendant les travaux.C'est fini Vue du fond de la branche avec le mur de briques de l'ancien quai de charbonnage Le pont du Blocus et les nouveaux pontons flottantsLe retour au bercailNous sommes pratiquement les premiers installés. Nous attendons nos voisins de quais. Voici un autre plaisancier qui a quitté l'Y2 pour venir à la Marlette. Un entrée pharaonienne sous les acclamations de ses petits enfants au pont du Blocus: le Ramsès rejoint sa place d'amarrage

mercredi 20 février 2008

Renflouage d'un pousseur

Ce mercredi a eu lieu le renflouage du pousseur Neptune.Il ya un mois , il avait coulé inopinément à quai à Sclayn sur la Meuse. Les raisons du naufrage sont encore inconnues à ce jour même après sa remise à flots . Donc il a été décidé de le sortir de l'eau et de le mettre à terre pour en connaitre les raisons ?
La première grue (100T) est déjà là matinalement. La deuxième arrive.Les contrepoids (chaque plaque de béton pèse environ 10tonnes) sont placés.
Le scaphandrier se prépare à plonger. Il va placer les câbles sous les poussoirs à l'étrave et sous la poupe.Les grues tirent et le bateau refait lentement surface. On pompe l'eau de la cale du bateau. Vide , on essaie de le remettre à flot pour situer la voie d'eau. Mais il gîte par tribord et il plonge immédiatement de l'avant. Heureusement les filins sont toujours là et on décide de le mettre sur le quai pour l'examiner en profondeur. Une journée pénible et difficile pour Freddy le batelier et son épouse Lydie. Photos reçues de Solange et Philippe du Philange (un grand merci) : impressionnant