lundi 21 juin 2010

Toujours à Houdeng Goegnies

Une plaque sur l'ex maison de l'éclusier attire mon attention.
"Tout -Y -Faut" est le nom d'une cense construite au XVe siècle par des moines. Je crois que cette ferme carrée n'existe plus car elle se trouvait sur le trajet du nouveau canal du Centre "Grand gabarit" C'est au bas de cette rue, près de l'ascenseur, que se trouve la "Cantinne des Italiens". Ces bâtiments sont témoins de l'immigration italienne après la IIe guerre mondiale. Les baraquements on été construit en 46-47 par les usines Boël pour ses propres travailleurs. Ils seront occupés jusqu'en 1957. Aujourd'hui musée et restaurant.


Un vieux tracteur (Brimont ?), agonisant, a servi pour haler les péniches


Un vieux treuil ( du tracteur ou pour lever l'ancre sur un 39m.) atteste aussi du passé

La branche de La Louvière( photo depuis le canal " grand gabarit") accueillait avant les usines Boël, aujourd'hui Duferco


Près de là était amarré un bateau d'excursion : le Ville de La Louvière


Il y a plus de 12 ans ce 39 m. transformé se nommait " Nord Pas de Calais" . Il était à Dunkerque


Je n'en sais pas plus: pas de chantier, pas de date ???

samedi 19 juin 2010

Ascenseur n°1, Canal du Centre Historique

Un petit tour à Houdeng Goegnies et son ascenseur hydraulique , le n°1, canal du Centre historique
La construction a commencé en 1884 et c'est terminé en 1888. Donc à l'époque départ au pont de l'Origine à Seneffe, canal de Charleroi-Bruxelles, jusqu'à Houdeng Aimeries puisque le canal se terminait là.
Petite photo d'époque (à voir sur un panneau touristique) de l'inauguration

Il est à l'arrêt depuis le17 janvier 2002 suite à un accident survenu au mécanisme d'une porte qui s'est abattue sur un 39m. qu'il a fallu déchiré sur place. Heureusement pas de victimes .
Les débuts des travaux de restauration datent de mars 2005. Il faut tout refaire à l'ancienne (jusqu'au rivet) puisque l'ascenseur est classé comme patrimoine mondial de l'UNESCO. Fin des travaux 2010???
En aval

Les 2 bacs sont descendus. Les pistons sont dans les presses

Les ponts-canaux, du mur de soutènement aux piliers


Les portes de gardes , de nos jours métalliques
Anciennement les portes étaient en bois( comme on peut voir sur les panneaux touristiques). De plus il y avait un petit pont qui a disparu


mais " la maison de l'éclusier " y est toujours et l'embranchement a été comblé

vendredi 18 juin 2010

Compagnon de voyage

Silas était le compagnon de voyage de St Paul. Je ne sais si c'est l'origine de la devise de ce campinois naviguant sur le canal de Louvain, chargé de terre
SILAS a été construit en 1961 par le chantier De Dollard à Landsmeer près d'Amsterdam
Les données techniques sont sur la photo


Il est avalant et doit attendre, lui aussi, pour ce problème de porte à l'écluse de Kampenhout.


Ce qui m'a permis de bavarder longuement avec son sympathique batelier. C'est presqu'un pléonasme.
Donc il m'a raconté que c'était toujours le même moteur Lister Blackstone de 337 cv depuis la mise à l'eau du bateau et sans révision . Quelle chance!


Il espérait que cet empêchement à l'écluse soit vite résolu car il devait être avant 16h. au Zennegat pour pouvoir passer car la Dyle est soumise à la marée.
Je crois que cela lui avait fait plaisir que je reconnaisse un "campinois". Actuellement les jeunes bateliers sortant des écoles ne connaissent plus les sptis ou freycinets, campinois, dortmunders. Bien souvent les élèves font leurs stages sur de grands gabarits à moins d'être issu d'une famille possédant encore ce type de bateaux cités.
J'espère que le batelier du SILAS regardera les photos de son bateau sur mon humble blog. Il ne se souvenait pas de son adresse e-mail sinon je lui aurais envoyé une résolution plus grande des clichés.

jeudi 17 juin 2010

Chronologie

Comme il me semblait que le pépin à la porte de l'écluse était l'événement du jour, j'ai d'abord poster ces photos. Mais reprenons le cours normal de cette journée d'hier.

D'abord c'est le SUNRISE, un campinois chargé de riz, qui sort de l'écluse direction Louvain. .


Tous ces campinois avalant transportent de la terre de remblai. Un hôpital de Louvain construit une nouvelle aile avec un parking étagé en sous-sol de 5000 places donc pas mal de m³ à transporter.
Il croise le SPES MEA qui va entrer dans le bassin.


La sortie en aval est toujours spectaculaire
Les travaux d'élargissement sur la rive droite continuent .

Comme j'ai souvent les adresses e-mail des bateliers acteurs de mes photos et vidéos, je leur envoie une résolutions haute définition . En comparant mes vidéos de la sortie de cette pénible écluse, je remarque que chaque batelier a sa technique pour manœuvrer.




Le Nagasaki attend son tour pour pénétrer. Il ne sait pas encore qu'il sera bloqué dans l'écluse pendant plusieurs heures.