dimanche 29 mai 2011

The Return, fin du dragage

Les travaux de dragage dans la branche de Bellecourt, le port de plaisance SNEF, ont pris fin . Après un contrôle bathymétrique , le feu est passé au vert et les plaisanciers peuvent réintégrer leurs pénates. Plus de 7 mois en exil à l'Y2 mais cependant heureux de cet hébergement temporaire.
Avant toute chose, il fallait aussi replacer les catways

Non ils n'ont rien d'extraterrestres, ces Visiteurs, une fine équipe. Mais attention les doigts. Zut c'est un autre feuilleton TV avec le petit doigt raide

Enfin ils sont en place

Je ne sais pas comment ils font mais à peine le port redevenu opérationnel, que la cavalerie de plaisanciers s'amène. Les affaires reprennent.


Si ce n'est le bouche à oreille, c'est peut-être le GSM ? Mais non et comme dirait Théophile Gautier: "le hasard est une loi qui voyage incognito".

Hé ! Laissez nous le temps de placer le dernier ponton.

On refuse du monde. Trop grand ce 80m.


L'après-midi est consacré au retour au bercail des affiliés du club. Mais beaucoup de batteries ont rendues l'âme et certains plaisanciers doivent être remorqués.


Notre Libellule, par ses propres moyens, est de retour . THE RETURN. Merci Patrick.
Et "Une île " aussi. HOME SWEET HOME

lundi 23 mai 2011

à Burcht sur l'Escaut fin

Le PRO VERITATE s'éloigne et entre à Anvers



Pour la fin de ce reportage sur Burcht, encore quelques bateaux

Ici le tirant d'eau permet de rencontrer des caboteurs c-à-d des bateaux qui naviguent en mer mais aussi sur le fluvial.
le RIVER SPIRIT construit en 1986 52x10 m. 1412 T battant pavillon anglais


le tableau arrière ou jancul (excusez du peu)

Je l'avais déjà rencontré en 2006 dans l'avant-port de Bruxelles, à la suceuse de la meunerie Ceres


le pousseur DORADO, montant, et sa barge

Pavillon luxembourgeois, ce pousseur, ancien remorqueur a été construit en 1923 aux Pays Bas.

Sur les pelouses semées à l'emplacement des anciens chantiers, il y a le Lettertuin . Et comme on peut se tromper, je pensais que ces blocs de bétons figuraient des éléments de pièces mécaniques des chantiers, engrenages, roues dentées... Celle-ci me fait penser à la forme de l'ascenseur à bateaux rotatif, la Roue de Falkirk

Et non tous ces blocs de l'artiste Guy Rombouts représentent un alphabet !!!

Il y a 24 formes différentes et moi c'est la mécanique qui m'interpelle en les voyant. Suis-je bête. Je pensais que c'était un hommage moderne aux chantiers disparus.

Dès lors je m'abstiens pour l’œuvre suivante : de Brug , le pont. Je peux comprendre :un pont et une vague...d'étrave

Je vais brider mon imagination car la suivante , selon moi, datait de l'époque des chantiers, des bateaux à vapeur. Stoomdek , salle des machines (à vapeur)

dimanche 22 mai 2011

à Burcht sur l'Escaut suite1

La promenade continue ainsi que le trafic fluvial.
Ce convoi poussé est avalant. C'est le GRACELAND et son pousseur le VIKING, 2 "canal du Nord"


Nous nous éloignons du centre de Burcht pour découvrir l'endroit où se nichaient d'autres chantiers disparusAvant ce nouveau ponton se trouvait le chantier DEWILDE

Photo suivante, le chantier Lauwers et un autre de réparation et déchirage

Aujourd'hui , une belle allée le long de l'Escaut et les bateaux construits qui naviguent toujours sont les seuls souvenirs de ces fameux chantiers
Une réalisation du chantier Burcht: SANBRENA- 1964

du chantier Dewilde: SUNRISE - 1964

Tout est tranquille maintenant. Au loin le portique Titan (120 T.)de l'ancien site Cockerill à Hoboken


Sur l'Escaut aussi tout est grand .
Le tanker CEBU, montant, avec ses 3210 T 110 x 11,45 x 3,78m. 1775 cv sous le capot . Construit en 2005 en Pologne.





Le PRO VERITATE , avalant, construit à Langerbrugge en 1967 (encore des chantiers à découvrir) 80 x 8,22 m. 1173 T.