jeudi 29 septembre 2011

De Battel à l'écluse de Zennegat, suite

Plutôt que d'être déchiré, tous ces bateaux, plus mais parfois moins bichonnés, profitent d'un repos bien mérité

Le SPITSBROEDERS ex Valoroso, comme j'ai pu lire sur "Scheepvaartforum" dont on aimerait connaître le chantier de construction

Celui-ci vu sa longueur et sa largeur me semble être un "Canal du Nord"? sa devise actuelle: LE MAITRE SONNEUR

Le suivant inconnu ? pas d'indication.


le NYMPHAEA , pas plus

le CUMBA
le spits LA CASA SULL' ACQUA, on ne peut être plus explicite


Je ne suis pas expert, un Hasselteraak ou Hagenaar ? le M/S GRATIA

Pour le MARVIK un campinois tanker, avalant, trop jeune pour se la couler douce: 1966

le Marvik devra attendre car la marée est basse et que le bassin de l'écluse du Zennegat est vide.
On peut voir le radier

mercredi 28 septembre 2011

De Battel à l'écluse de Zennegat, canal de Louvain

Entre Battel et le Zennegat , la rive droite est occupée principalement par des bateaux logements, souvent des 39m. mais aussi par la ligue VVBHV (Vlaamse Vereniging tot Behoud van Historische Vaartuigen) association flamande pour la conservation de bateaux historiques.
Alors en route
Le LOUIS , un De Wachter, et le KNIP sont toujours là



Un luxemotor de 1906 est montant: LA BELLE ROSSETTE


Presque la même couleur, un klipper aak , avec l'étrave tulipée. Sa devise évoque un peintre de Termonde PIETER GORUS


Non ce n'est pas un 39m. coupé mais une construction récente du chantier Vennekens à Boom (ancien chantier De Wachter) le LM ;25 x4,8m


le SUERTE a été construit en 1912 à Baasrode au chantier Van Praet Dansaert . Intrigué par ses mesures d'origine 25 x 4,7 m. , le propriétaire me dit que ce type de bateau s'appelle "klein spits". Pour avoir lu une historique sérieuse des chantiers de Baasrode (Negentig jaar hamerslaggedreun te Baasrode. Scheepsbouwnijverheid te Baasrode 1894-1986. (Cédric Van Lancker), je pense qu'il s'agit d'un Maasspits . Le chantier Van Praet-Dansaert , fin XIX , début XXe siècle , construisait des "Maasspits" dont la longueur variait de 25 à 43 m.
Le Suerte a longtemps navigué sur la Meuse limbourgeoise comme "bunkerchip" = avitailleur


A remarquer le mécanisme du gouvernail, construit en Angleterre, mu par une vis sans fin

le VICTOR un 39m. construit chez Plaquet à Péronnesz-lez-Antoing, mais ce n'est pas certain



Et j'ai retrouvé le long de ce quai le JOHVINC ex Strelasund qui a été longtemps amarré à Kampenhout

mardi 27 septembre 2011

Marchienne-Au- Pont , bis

Le LAURE, mignole construite en 1892 chantier Jabon Frères à Ombret, était aussi présente au Pardon

Un peu en dehors de Marchienne en amont sur la Sambre , un petit repaire de 39 m.

mais celui-ci n'a rien d'un petit gabarit , le VECTURA , construit en Chine pour la coque et aux Pays-Bas pour la finition en 2009 : 110 x 11,45 m. et un tirant d'eau de 3,65m. 3251 T. Je me demande si la Sambre est assez profonde quand il est complètement chargé.


dans la petite darse , le SAVY construit en 1953 à Thuin chez Michot, comme en attestent les fleurs de lys, ; 39 x 5,06 m. 370 T.

Sur son tribord , le TONKA 39 x 5,07 m. 386 T. dont je ne connais pas le chantier de construction. Avis aux pros ! merci

Il y a aussi le spits, bateau logement, CASSIA construit en 1956 chantier Mainil à Ledeberg (Gand)


Un autre 39m. , l'ANTINEA


A couple, le LUG, un campinois construit à Tielrode chantier De Durme en 1957

Un dernier regard à Marchienne sera pour ce vieux Plaquet de Péronnes , le L''ETOILE DE DIEU


La fête est finie , on peut ranger les drapeaux.